Presque vingt ans dans l'enseignement et pour la première fois, je me pose une question: vais-je continuer? Insidieusement, le doute s'installe. Pourquoi ?Oreilles sensibles attention vous êtes prévenues.

Marre de l’élevage !

Si je veux être honnête, il y a déjà plusieurs années, le premier signe aurait dû me faire réfléchir: lors d'un de mes premiers remplacements, dans une classe de maternelle, l'atsem(charabia éduc nat...tant pis pour la traduction, ce n'est pas le propos ici en ce moment trop grave)l'atsem donc m'indique avant de partir de penser à vérifier le vivarium." OUI oui, je vais le faire."Je le fais. Trouvant un vivarium vide, plein de feuillages et de branches, je prends sur moi de le nettoyer.

Le lendemain, cri d'effroi et inquiétude de l'atsem(le propos est toujours grave donc toujours pas de temps à perdre en définition)

 -Mais qu’avez-vous fait des phasmes ?

- ?????????????????????

- Les insectes qui étaient dedans.

- ?????????????????????? !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Oups…

Bon, j’ai découvert à ce moment-là ce qu’étaient ces « insectes sans ailes de l'ordre des phasmides vivant dans les régions chaudes, au corps long et effilé ressemblant à une brindille. » Et ils cumulent puisque « phasma en latin ,c’est fantôme ». Du coup j’aurais pu travailler le thème de l’Arlésienne mais j’ai laissé tomber. En plus Lyon et sa région, ça n’a rien d’une région chaude, alors..phasmes
Remise de cet incident, ayant entretemps changé de département(pas virée suite à cela, je le précise…) je me suis lancée avec une collègue dans l’élevage de poussins. Beau projet avec des œufs fécondés à placer sous couveuse et tout et tout. Et rien finalement ou si : l’horreur. Une collègue dont le mari avait cette passion nous avait tout fourni : les œufs, la lampe chauffante pour la couveuse et les calculs savants qui déterminaient la hauteur de cette lampe par rapport aux œufs. C’était sans compter sur son mari très attentionné qui changea la lampe initiale en une plus puissante sans que personne ne le sache. Papier en main, collègue et bibi avons calculé, mesuré, vérifié, guetté et finalement, criccraccroc, les poussins sont sortis…et ont cramé car la nouvelle lampe trop puissante et trop près les a rôtis !

Jamais deux sans trois et c’est à trois cette fois-ci qu’on a réalisé le carnage récent. Fi des insectes, des poussins, lançons nous dans le projet poissons. Trois vous-dis-je, car le travail d’équipe est important…Et je vous passe les détails, ils ont tenu des mois, nous les avons cocoonés, admirés. Lors d’une réunion pédago un mercredi, une collègue va pour les nourrir…et son appel comme surgi du large nous a mis la puce à l’oreille. Le reste fut olfactif. Ce que ça pue un aquarium qui a eu un problème à cause d’une canicule aussi brève que puissante. Plouf le projet poissons et surtout, ce que ça pue trois collègues qui doivent vider, nettoyer un aquarium qui pue.
Marre de l’élevage dans l’Educ’ nat’ ! Qu’en pensez-vous, ce n’est pas une remise en cause professionnelle sérieuse ça ?