Glagla, Glouglou, et nous autres.

05 mai 2012

CRICRI D'AMOUR?

HOURRAH
OUILLE
OUF

* J'espère juste voir un peu la vie en rose*

Posté par Beloubelette à 20:24 - - Commentaires [8] - Permalien [#]


04 février 2012

BRRRRRRRRRRRRRRRR!

"Maîtresse, c'est le bon pied?"

Je dois dire que cette question oulipienne posée régulièrement par les têtesblondes têtes situées à moins d'un mètre de petons enchaussetés me ravit...Surtout quand elle n'est jamais accompagnée par la désignation du pied sur lequel doit finalement atterrir ladite chaussure appelée "pied".

-"Mais montre-moi quel pied tu veux mettre dedans?"

-Non, d'abord, c'est le bon pied?"

AU-TO-NO-MIE! On doit travailler l'autonomie donc impossible d'intervenir autrement...et parfois c'est long...mais j'avoue que cette seule question a le pouvoir de me faire rire et de m'accorder la patience nécessaire...Ce n'est pas toujours le cas dans d'autres situations...Bon, n'empêche que ce froid a fait acheter de nouvelles chaussures en catastrophe à certains parents qui ont oublié de noter le nom des bambins alors l'affaire se corse quand ne restent que des pieds gauches, ou que des droits. Car il faut bien dire que tous les élèves ne posent pas la question avant et enfilent les deux premières bottes decat** qu'ils ont sous ...la main....Et là...JE NE RIS PLUS AUTANT.Allez savoir pourquoi.

Posté par Beloubelette à 22:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

07 janvier 2012

OUH LALA BONNE ANNEE...

j d arc sark

Posté par Beloubelette à 11:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

20 octobre 2011

JE VOIS LA VIE EN ROSE ET PIAF DANS LE PIF!

FILLE

 

PS:(hihi!) je recommence tout doux...

Posté par Beloubelette à 18:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

23 août 2011

CIAO L'ARTISTE

Allain Leprest: certains ont vécu toute une vie à ses côtés, certains l'ont côtoyé plus ou moins longuement, d'autres n'ont fait que le croiser(j’en suis): tous en gardent le même souvenir raviné de rires, larmes, élégance, générosité. Pour tous aujourd’hui, l'au revoir, l'adieu aura la même éternité. Une penséepour Allain Leprest,qui a donné lui-même le signe de son envol dans la nuit du 14 au 15 août, à Antraigues, chez son pote Ferrat, et surtout un besoin de le relire de l'écouter, de le faire découvrir aussi.

Tout c'qu'est dégueulasse      
Paroles: Allain Leprest. Musique: Romain Didier    

Amoco Cadiz, amanite, Sahel
Chrysanthème, canine, morsure, varicelle
Mygale, tarentule, épine, porte-avions
Tout c'qu'est dégueulasse porte un joli nom

Fourmilière, aiguille, acide et calice
Le Chemin des Dames, cercueil, cicatrice
Cyclone, ouragan, camisole, typhon
Tout c'qu'est dégueulasse porte un joli nom

Guillotine, cirrhose, nuit blanche, les Baumettes
Mirador, Stasi, syphon, baïonnette
Fleury-Mérogis, la rue Lauriston
Tout c'qu'est dégueulasse porte un joli nom

(...)

**************************

Y a rien qui s'passe
Paroles et Musique: Allain Leprest

20_ans_du_th--tre_Jean-Vilar_en juin 2007 ALLAIN LEPREST](...)
Aujourd'hui j'ai fait ma valse
Et j'ai replié mon courage
J'ai une plaie sur la chemise
Et un accroc sur le visage
Omaha Beach, pas une trace
S'en vont et reviennent les flots
Une éponge de mer efface
Un grand ciel vert comme un tableau

Y a rien qui s'passe...

Posté par Beloubelette à 16:47 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,


15 août 2011

OUI LE GOÛT

Maintenant...

mais pas encore.

Posté par Beloubelette à 14:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

02 juillet 2011

Le B. A. BAH des bêtes.

Presque vingt ans dans l'enseignement et pour la première fois, je me pose une question: vais-je continuer? Insidieusement, le doute s'installe. Pourquoi ?Oreilles sensibles attention vous êtes prévenues.

Marre de l’élevage !

Si je veux être honnête, il y a déjà plusieurs années, le premier signe aurait dû me faire réfléchir: lors d'un de mes premiers remplacements, dans une classe de maternelle, l'atsem(charabia éduc nat...tant pis pour la traduction, ce n'est pas le propos ici en ce moment trop grave)l'atsem donc m'indique avant de partir de penser à vérifier le vivarium." OUI oui, je vais le faire."Je le fais. Trouvant un vivarium vide, plein de feuillages et de branches, je prends sur moi de le nettoyer.

Le lendemain, cri d'effroi et inquiétude de l'atsem(le propos est toujours grave donc toujours pas de temps à perdre en définition)

 -Mais qu’avez-vous fait des phasmes ?

- ?????????????????????

- Les insectes qui étaient dedans.

- ?????????????????????? !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Oups…

Bon, j’ai découvert à ce moment-là ce qu’étaient ces « insectes sans ailes de l'ordre des phasmides vivant dans les régions chaudes, au corps long et effilé ressemblant à une brindille. » Et ils cumulent puisque « phasma en latin ,c’est fantôme ». Du coup j’aurais pu travailler le thème de l’Arlésienne mais j’ai laissé tomber. En plus Lyon et sa région, ça n’a rien d’une région chaude, alors..phasmes
Remise de cet incident, ayant entretemps changé de département(pas virée suite à cela, je le précise…) je me suis lancée avec une collègue dans l’élevage de poussins. Beau projet avec des œufs fécondés à placer sous couveuse et tout et tout. Et rien finalement ou si : l’horreur. Une collègue dont le mari avait cette passion nous avait tout fourni : les œufs, la lampe chauffante pour la couveuse et les calculs savants qui déterminaient la hauteur de cette lampe par rapport aux œufs. C’était sans compter sur son mari très attentionné qui changea la lampe initiale en une plus puissante sans que personne ne le sache. Papier en main, collègue et bibi avons calculé, mesuré, vérifié, guetté et finalement, criccraccroc, les poussins sont sortis…et ont cramé car la nouvelle lampe trop puissante et trop près les a rôtis !

Jamais deux sans trois et c’est à trois cette fois-ci qu’on a réalisé le carnage récent. Fi des insectes, des poussins, lançons nous dans le projet poissons. Trois vous-dis-je, car le travail d’équipe est important…Et je vous passe les détails, ils ont tenu des mois, nous les avons cocoonés, admirés. Lors d’une réunion pédago un mercredi, une collègue va pour les nourrir…et son appel comme surgi du large nous a mis la puce à l’oreille. Le reste fut olfactif. Ce que ça pue un aquarium qui a eu un problème à cause d’une canicule aussi brève que puissante. Plouf le projet poissons et surtout, ce que ça pue trois collègues qui doivent vider, nettoyer un aquarium qui pue.
Marre de l’élevage dans l’Educ’ nat’ ! Qu’en pensez-vous, ce n’est pas une remise en cause professionnelle sérieuse ça ?

 

Posté par Beloubelette à 19:03 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

18 juin 2011

Sept à moi...Merci LIWyMi

 

phot1100219

Ce billet donc, une fois n‘est pas coutume, est une commande, plus exactement une invitation tentante, à laquelle je réponds avec grand grand plaisir et petite appréhension : celle de la page blanche. Je m’en vais donc tourner sept fois ma plume de blogueuse peu active, en espérant bien ne rien censurer. Le rangement et la hiérarchie n’étant pas mes points forts, les numéros imposés par l’exercice de style ne sont là que pour décorer, dénombrer mais en rien afficher une préférence dans mes instantanés mis en pâture.

  1. 1.J’ai la chance d’avoir trois enfants qui même s’ils m’agacent parfois( c’est sommes toutes un peu la raison d’être d’un enfant, non ?) sont de toutes façons les trois plus belles aventures qui soient. BON, là je suis prise en flagrant délit d’incohérence car ce numéro 1 mérite vraiment sa place, indétrônable, sans pour autant faire de ces trois -là des enfants rois !
  2. Je n’aime ni les chats, ni les concombres, ni les andouillettes(les andouilles sur pattes non plus, glissons-le au passage) . Si Luc Ferry qui a du temps veut me psychanalyser, qu’il ne se gêne pas mais je le préviens…je ne ferai pas le déplacement, je serai un objet sujet d’étude qui ne se déplace pas, je ne crois pas hélas avoir inventé ce nouveau concept…
  3. J’adore le vrac et en vrac : mes frangines, mes neveux et nièce, le chocolat, le Cornas, le fromage, Jean Ferrat, Georges Brassens, Jean Ferrat, les aubergines, mes parents méritants...,Jean Ferrat (mais non je ne suis pas une radoteuse), le violoncelle, le quatuor à cordes, le théâtre, les voix graves, les bons mots, rire, cuisiner, l’idée que je vais bien finir par me remettre au sport sisi, les gens juste simples, sympas, bref ceux que j’aime,l’idée que les trois points de suspension que je vais laisser sont une promesse de liste infinie, interminable, à enrichir…
  4. Je n’en veux pas à mon mari de n’avoir pas su m’apprendre la guitare il y a plus de vingt ans…mauvais prof ? On ne le saura jamais, ça m’aurait peut-être embêtée d’avoir épousé mon prof… Donc je résume, je ne sais pas jouer de la guitare à part les trois accords de « l’Eau vive » de Guy Béart, appris par mon p’tit père.CQFD, j’ai vaincu mon Œdipe : papa m’a appris un peu de guitare, je ne l’ai pas épousé. Stéphane ne m’a pas appris de guitare, je porte son nom !Je n'en pince pas des cordes mais pour lui, si...(ouh ça vient de loin ça)
  5. J’aime ce chiffre. Famille de cinq : mes parents, mes frangines et moi. Famille de cinq : nos trois enfants, nous deux. C’est tout ; j’aime bien trois, huit et onze. Monsieur Ferry, si vous voulez des heures supp’, lâchez-vous !
  6. 2012: Sarko encore ? Merde !
  7. Déjà ? Le monde a été créé en 7 jours pour le résultat qu’on connaît alors c’est plutôt encourageant de n’avoir pas épuisé le sujet de ma petite existence. J’ai l’impression de n’avoir finalement que papoté. Tant mieux d’ailleurs !

Posté par Beloubelette à 16:03 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

12 juin 2011

FILOUSOPHE,MON GOUROU, OUH OUH!

ferry

Posté par Beloubelette à 10:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juin 2011

ON N'EST PAS SERIEUX QUAND ON A 87 ANS

Jorge Semprun: cette fois, il va faire le dormeur et vivre après l'avoir écrit LE GRAND VOYAGE

Posté par Beloubelette à 11:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]